molecule de l'aspirine
Entre deux nuits

L’aspirine est-elle dangereuse ?

L’aspirine est la molécule que l’on retrouve dans le placard à pharmacie de tous les particuliers. En effet, il s’agit à l’heure actuelle de l’antidouleur le plus efficace à vente libre, et le plus consommé au monde. Si les bénéfices de l’aspirine sont grands (elle réduit les risques de maladies cardio-vasculaires) et son action sur la douleur efficace, une consommation importante de cette molécule peut entraîner de nombreuses complications. Mais alors, quels sont les dangers de l’aspirine ?

L’aspirine, un puissant anticoagulant

L’aspirine a pour action de fluidifier le sang. Aussi, elle agit comme un puissant anticoagulant, en augmentant les risques de saignements internes et d’hémorragies et ce, même à petite dose, lorsqu’elle est consommée régulièrement.

L’aspirine est toxique pour les reins, le système digestifs et les oreilles

Cette molécule est bien souvent à l’origine de la formation d’ulcères de l’estomac. Précédemment, nous évoquions les hémorragies : celles-ci ont lieu, principalement dans le tube digestif.

D’autre part, il est vivement déconseillé de prescrire un traitement à base d’aspirine à des patients souffrant d’allergie ou du phénomène de goutte. Dans ce cas, la molécule pourrait s’attaquer à leurs oreilles.

L’aspirine, à consommer à faible dose

Si l’aspirine est un antidouleur très efficace, ainsi qu’une solution à envisager pour limiter les risques de maladies cardio-vasculaires, cette molécule doit être consommée avec la plus grande modération. En effet, on estime qu’un adulte ne devrait pas en consommer plus de 3 grammes par jour, soit un gramme toutes les quatre heures et ce, pendant 5 jours maximum.

D’autre part, l’Agence nationale de sécurité du médicament déconseille l’association avec d’autres anti-inflammatoires, afin d’éviter les interactions néfastes. Enfin, l’aspirine n’est pas recommandée aux personnes souffrant de troubles digestifs ou de l’estomac.